C’est le 1er, je balance tout! (Sept. 2021)

Par défaut

Le bilan de mes lectures du mois

  1. La passe-miroir : tome 4 – La tempête des échos
  2. Sara et Édouard
  3. Tête de brume
  4. Folies du coeur
  5. Côte-Blanche : tome 1 – L’étranger d’outre-mer

Total : 5 livres et 2 059 pages

Mes achats/réceptions du mois

8 livres ont rejoint ma P.A.L : 6 services presses et 2 achats

Statistiques du mois

Sagas :
– Commencée : 1
– Avancée : 0
– Terminée : 1

Auteurs :
– Canada : 4
– France : 1

Genres :
– Romance historique : 1
– Thriller : 1
– Drame : 1
– Romance : 1
– Fantasy : 1

Mise à jour de ma bibliothèque

Pal au début du mois : 206 livres
Achats/réceptions : 8 livre
Livres empruntés/ hors PAL : 1 livre
Livres lu : 5 livres
Livres retirés de ma pal : 0 livres
Pal à la fin du mois : 210 livres

Ma wish list : 155 livres
Mes saga en cours : 22
7 sagas à la traine
15 à jour

Ma P.A.L du mois prochain

Côte-Blanche : tome 1 – L’Étranger d’Outre-mer

Par défaut

Auteure : Marie-Claude Charland
Éditions : ADA
Nombre de pages : 382
Parution : 2013
Genre : Romance historique

En retrait du village de Monts-aux-Pins gît un mystérieux manoir abandonné depuis trois décennies : Côte-Blanche. Le départ expéditif de ses occupants avait jadis déclenché certaines rumeurs, dont l’une voulant qu’il soit le lieu d’errance d’êtres n’appartenant plus au monde des vivants… Lauriane Bélisle, fille de paysan, croit en la véracité de cette rumeur, surtout depuis que d’étranges impressions l’assaillent quand elle passe près du portail à l’entrée du domaine. Une sorte d’appel silencieux, une invitation, dirait-on, à pénétrer dans ce lieu interdit. Contre toute attente, le fils de l’ancien propriétaire vient y élire domicile. William Fedmore est à l’image de son manoir : élégant, intrigant et énigmatique. Lauriane ne tarde pas à réaliser que sa fascination pour Côte-Blanche pourrait bien n’avoir d’égale que celle qu’elle voue à ce séduisant Anglais…

Il s’agit d’une relecture, j’avais déjà lu ce roman il y a quelques années, mais je n’avais jamais eu le temps de poursuivre la saga. C’est donc avec cette intention que j’ai décidé de recommencer ce tome un.

Laurianne vit sur une ferme avec son père et deux de ses frères. Elle est une jolie jeune femme qui a des croyances pas très populaires pour ces années-là, nous sommes en 1889. Voilà que le propriétaire de Côte-Blanche est de retour, cela va susciter l’attention du petit village, surtout que ce manoir fait l’objet de plusieurs rumeurs. D’ailleurs, ce manoir va beaucoup attirer Laurianne, qui va y vivre des expériences spéciales.

Encore une fois, ce qui m’a charmée dans ce roman est le petit aspect paranormal et j’espère que celui-ci sera encore plus développé tout au long de la série. Laurianne est une jeune femme assez têtue qui n’a pas la langue dans sa poche. Je me suis tout de suite attachée à elle et sa famille qui doivent travailler dur pour vivre. De son côté, William a un petit côté de mystérieux et on gagne à apprendre à le connaître.

L’histoire est divertissante et l’écriture très fluide et légère, j’ai eu beaucoup de plaisir en lisant ce roman. J’ai cependant un élément qui m’a tracassée, j’ai eu un peu de difficulté à vraiment me sentir dans l’ambiance des années 1889. Je dois avouer en revanche, que je n’avais pas remarqué cela lors de ma première lecture, étant donné que je n’avais pas autant de livre à mon actif quand ce moment (surtout concernant les romans historiques).

Note : 7.5/10

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

Folies du coeur

Par défaut

Auteure : Justine Fortin
Éditions : Lo-Ély
Nombre de pages : 333
Parution : 2021
Genre : Thriller psychologique

Pénélope Goudron-Lavoie, guidée par les voix qui sont le résultat de sa schizophrénie, commet un meurtre. Suite à son arrestation, elle se retrouve prisonnière dans l’aile D d’un institut psychiatrique particulier où les mesures sont radicales, voire sadiques.

En parallèle, Noah Collins est un jeune psychologue dont la curiosité le mène à découvrir les secrets de cet institut peu conventionnel.

Le chemin des deux protagonistes devront inévitablement se croiser, mais cette rencontre pourrait s’avérer fatale. Plongez à pieds joints dans un monde psychiatrique peu ordinaire.

Je dois dire que ce deuxième roman est encore meilleur que son premier. Je me suis d’abord posé la question, quel genre de roman est-ce que c’est ? C’est un très original mélange de thriller psychologique avec une petite romance, bref c’est très audacieux.     

Pénélope est enfermée dans un centre psychiatrique à la suite du meurtre de son oncle, elle est schizophrène et ses voix lui ont ordonné de commettre ce drame. Est-ce que son psychiatre pourra l’aider avec ses méthodes radicales ? De son côté, Noah commence son premier emploi en tant que psychologue à cette même institue. Leur destin se rencontrera et cela pourrait changer leur vie.

J’avoue qu’en commençant notre lecture on peut facilement se demander où est-ce qu’elle s’en va avec son histoire, mais ça vaut la peine de persévérer, le résultat en génial. J’ai passé une bonne partie du livre à me ronger les ongles et à essayer de lire plus vite pour découvrir ce qui allait se passer. J’ai aussi eu droit à quelques frissons lors de certains passages. J’ai finalement dévoré ce petit roman.

C’est une histoire de fou, cela joue dans notre tête tout au long. Je me demandais ce qui était vrai, ce qui était dans la tête de Pénélope. C’est d’ailleurs une fille très attachante, malgré son état, et cela m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur cette maladie mentale, c’est complément capoté, je n’aurais jamais pensé que cela se passait comme ça. De son côté, Noah est tellement mignon et a un très grand cœur. Leur duo est très intéressant. 

J’ai donc adoré ma lecture et j’ai déjà hâte de pouvoir découvrir les prochains romans de Justine.

Note: 9/10

Tête de brume

Par défaut

Auteure : Mélanie L’Hérault
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 348
Parution : 2021
Genre : Drame

En 2007, la vie de Claudelle bascule lorsque son frère adoptif, Cédrik, un jeune homme tourmenté, échappe aux policiers après avoir commis l’irréparable. Dévastée, incapable de rester au village, la jeune femme fuit tous ceux qui lui rappellent sa perte et retourne poursuivre ses études à Québec.

À l’aube de ses trente ans, Claudelle n’est jamais retournée à Grand-Chêne, malgré l’insistance de sa grand-mère, qui la surnomme tête de brume. La vente de la maison familiale l’obligera cependant à revisiter les lieux du drame et à faire face à des fantômes du passé.

Alors que certains indices troublants indiquent que le sort de Cédrik n’a peut-être pas été tout à fait celui auquel on a conclu à l’époque, la brume semble enfin se lever sur le cœur de Claudelle.

Un roman bouleversant qui dénoue habilement les fils emmêlés de la vie d’une jeune femme attachante et de son entourage haut en couleur.

Le résumé m’a tout de suite interpellée, c’est le genre de roman que je ne lis pas souvent et que j’aime bien découvrir.

C’est l’histoire de Claudelle, son frère adoptif et sa famille, que nous suivons sur trois espaces-temps. L’arrivée de Cédrik dans la famille de Claudelle, lorsqu’il y a le drame une quinzaine d’années plus tard et finalement dix autres années plus tard lorsque Claudelle va enfin sortir de la brume pour essayer de faire son deuil sur la tragédie.

J’ai bien aimé qu’on découvre petit à petit l’histoire qui se déroule sur plusieurs années. En alternant les chapitres, l’auteure fait durer le suspense et nous tiens accrochés au livre par le fait même. Cependant, je dois dire que cela a aussi été un peu mélangeant, étant donné que j’ai lu le livre sur plusieurs jours, quand je le reprenais après une journée de travail je devais me resituer à trois endroits dans l’histoire.

On découvre plusieurs facettes de la personnalité de Claudelle et certains sont plus attachants que d’autres. Elle était une jeune fille pleine de vie qui a eu de la difficulté à passer au travers du drame. Il a été intéressant de voir son évolution au fils du roman. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants chacun à leur niveau.

Les évènements m’ont fait passer par toutes sortes d’émotion et la fin m’a quand même surprise. L’écriture est agréable à lire, simple et fluide et j’ai passé un très bon moment de lecture. Je me suis évadée dans ce petit village, un très bon roman.

Note ; 8.5/10

Sara et Édouard

Par défaut

Auteure : Chantale D’Amours
Éditions : Les éditeurs réunis
Nombre de pages : 431
Parution : 2021
Genre : Romance

Lorsque Sara Wolfe et Édouard McCoy se croisent dans un bar de Québec, leur attirance mutuelle est instantanée. Et aucun d’eux n’a l’intention de bouder son plaisir…

Ce qui ne devait être qu’une nuit mémorable entre l’infirmière de Saint-Roch et l’avocat montréalais s’étire de manière inattendue, quand la sublime rousse est réveillée par un appel urgent provenant de l’écurie familiale : une jument s’apprête à mettre bas. Son irrésistible amant, qui veut boucler galamment cette brève aventure, lui offre de l’accompagner au ranch de
ses parents.

La country girl réalise bientôt qu’un cowboy sommeille sous les airs de citadin de son mystérieux partenaire. Se pourrait-il que le décor rural contribue à la naissance d’une véritable romance ? Quel avenir le destin et son imprévisible chevauchée réserve-t-il à Sara et Édouard ?

Il y a un moment que je vois passer des livres de cette auteure et j’avais bien envie de découvrir sa plume. C’est comme ça que je me suis procuré ce roman.

Sara est une croqueuse d’hommes, elle ne veut pas s’engager et préfère les coups d’un soir. De son côté, Édouard enchaine aussi les conquêtes puisqu’il n’a pas encore trouvé la perle rare. Le destin fera en sorte qu’ils se croisent dans un bar. Cependant, cette fois cela va au-delà du plaisir d’une nuit et leur aventure se poursuit. Entre l’infirmière de Québec et l’avocat de Montréal, chacun bien occupé, sans compter le ranch arriveront-ils à trouver un terrain d’entente ?

Sara est une fille au grand cœur qui déborde d’énergie, je me suis tout de suite attachée à elle. Tandis qu’Édouard a tous de l’image du sexy cowboy, même s’il n’avait jamais monté sur un cheval. Deux protagonistes très intéressants à suivre et à découvrir lors des chapitres en alternance. J’adore avoir les pensées de chacun.

L’histoire est très intéressante, bien sûr il y a la romance comme on les aime, avec un petit côté quétaine, mais trop mignon et une fin très prévisible. Cependant, il y a aussi des évènements parallèles qui rajoutent de la profondeur et qui nous tiennent accrochés au récit. Je me suis quelques fois dit « encore un petit chapitre avant de me coucher » et comme l’écriture est fluide et légère le roman se lit comme un charme.

Ce fut donc une excellente découverte et j’ai bien l’intention de lire d’autres livres de cette auteure.

Note : 8.5/10