La jeune fille et la nuit

Par défaut

la-jeune-fille-et-la-nuitAuteur : Guillaume Musso
Éditions : Calmann Lévy
Nombre de pages : 424
Parution : 2018
Genre : Contemporain

Résumé de couverture

Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit

Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du
lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.

Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.
Dérangeante
Douloureuse
Démoniaque…

Mon avis

Il y a un bon bout que je n’avais pas lu de livre de Guillaume Musso, j’avais été déçu du dernier que j’avais lu et donc j’avais délaissé un peu cet auteur. Je suis bien contente d’avoir décidé de me relancer dans un de ses livres, car j’ai passé un excellent moment en lisant ce roman.

Tout d’abord, l’histoire commence durant la nuit où Manon découvre un cadavre suite à un appel d’un habitant qui avait entendu des coups de feu. Cependant, cela reste en suspens, puisque nous retournons quelques jours avant lorsque Thomas, un écrivain, qui vit maintenant à New York est de retour sur la côte d’Azure où il a fait ses études. En effet, le lycée fête ses 50 ans et a invité ses anciens élevés, mais ce qui ramène Thomas est le fait que le gymnase sera démoli. Thomas et Maxime (son ancien meilleur ami) ont peur que la vérité éclate en plein jour. Ce n’est pas tout, ils reçoivent aussi des menaces d’un inconnu. C’est pour cela que Thomas décide d’enquêter encore une fois sur la disparition de Vinca qui s’est passé il y a 25 ans. C’est avec lui que nous allons découvrir les informations au compte-goutte sur ce qui s’est vraiment passé durant cette nuit de décembre 1992. On découvre que plusieurs personnes avaient menti lors de la première enquête, ce qui amène des éléments nouveaux.

Je dois dire qu’il y a eu quelques longueurs au début et parfois trop de détails inutiles, mais plus on avance dans notre lecture, plus le rythme s’accélère. Sans compter qu’il y a plusieurs rebondissements inattendus qui rendent l’intrigue très intéressante et le livre addictif.

Note : 8/10

Le plus beau des vœux

Par défaut

le-plus-beau-des-voeuxAuteur : Alyson Noël
Éditions : Michel Lafon
Nombre de pages : 302
Parution : 2017
Genre : Fantastique

Résumé de couverture

Les filles aiment les mecs cool… et Nick Dashaway n’entre pas exactement dans cette catégorie.

Lorsqu’il fait un vœu après le désastre qu’a été son audition pour le concours de chant de son collège, il ne croit pas une seule seconde que celui-ci peut se réaliser. Et pourtant… Du jour au lendemain il devient une véritable star : talentueux, riche et avec un sens de l’humour qui fait craquer toutes les filles. Ses rêves les plus fous sont enfin exaucés. Mais être populaire suffit-il vraiment à remplir une vie ?

Mon avis

J’ai commencé ce livre avec pas trop t’attentes puisque les avis sont assez mitigés et qu’il n’est pas coté super haut. Je ne suis pas trop dans le bon temps de l’année non plus puis que le livre sa passe la semaine avant Noël, mais j’ai passé un très bon moment en lisant ce livre.

Nous suivons Nick, un intellectuel boutonneux qui rêve de devenir populaire et d’attirer l’attention de toutes les filles. Après la participation à un concours, qui aurait pu être l’élément qui change sa vie, mais qui n’a malheureusement pas été le cas, il reçoit un cadeau de son amie Plum qui lui dit de bien choisir son vœu. Sans vraiment réfléchir, il souhaite avoir une autre vie et être cool. Il embarque donc dans un drôle d’autobus qui l’amène dans une autre vie parallèle ou il est justement très populaire. Cependant, est-ce que cette vie est vraiment mieux que la sienne.

« Mais parfois, c’est bien de prendre du recul et de regarder les choses sous un autre angle. Souvent tu réaliseras que les choses qui t’ont posé problème ne sont pas aussi graves que tu ne le penses. »

Ce livre est léger et peut-être même un peu cliché, mais au fond, il a une bonne morale et fait réfléchir. Je dois cependant dire que j’ai eu un peu de misère avec l’écriture au début puisque Nick nous raconte directement son histoire et que l’auteure a un peu abusé avec les notes de bas de page, mais par la suite je me suis laissé porter par l’histoire farfelue qui au fond se termine bien et fait passer un excellent message.

Note : 7,5/10

 

 

 

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Les anges déchus : tome 1 – Hush Hush

Par défaut

les-anges-dechus,-tome-1Auteur : Becca Fitzpatrick
Éditions : du masque
Nombre de pages : 350
Parution : 2010
Genre : Fantastique

Résumé de couverture

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père quelques mois plus tôt. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch, qui vient d’arriver en ville. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais la vie de Nora est déjà bien trop remplie.
Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi se retrouve-t-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Alors que les deux adolescents se rapprochent, Nora prend peur. Un inconnu masqué attaque sa voiture, sa chambre est fouillée, mise à sac ; et quand elle appelle la police, tout est miraculeusement rentré dans l’ordre. Sans le savoir, Nora est devenue l’objet de la guerre qui agite les anges déchus et les Nephilim. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale.

Mon avis

O-M-G! J’ai tellement entendu parler de cette saga et ça faisait tellement longtemps que je voulais la lire. Maintenant que j’ai fini le tome 1, je ne comprends pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps. Il n’est pas question que j’attende très longtemps avant de lire la suite.

Nous suivons Nora, une jeune femme qui ne fait pas trop confiance à personne et qui est timide. Elle vit seule avec sa mère qui est souvent en déplacement depuis la mort de son père. Elle va donc se retrouver en binôme avec Patch lors du cours de biologie. C’est lorsqu’elle fait la connaissance du beau ténébreux et mystérieux Patch que sa petite vie tranquille va complètement changer. Au début, je ne comprends pas trop pourquoi elle a peur de Patch, moi j’étais déjà sous le charme. Nora sait que Patch lui cache quelque chose, elle fera tout pour découvrir la vérité, mais elle devra aussi faire attention puisqu’elle est aussi suivie par une mystérieuse personne qui lui veut du mal.

Ensuite, je dois dire que Vee, la meilleure amie de Nora, elle m’a beaucoup énervé. Habituellement, la meilleure amie du personnage principal est là pour l’aider, la soutenir, ici ce n’est pas vraiment le cas, d’ailleurs elle ne croit jamais ce que Nora lui raconte et la prend presque pour une folle. Je vous dis, j’enrageais ! Exception faite de ce détail, ce livre est tout simplement génial, un roman fantastique avec une petite histoire d’amour, sans compter le petit côté suspense qui nous tient en haleine tout au long du livre et qui le rend tellement addictif que je me suis couchée aux petites heures du matin pour le terminer, il m’était tout simplement impossible d’arrêter de lire. J’ai d’ailleurs bien hâte de lire la suite.

Note : 9,5/10

Saga complète

 

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, voir sa chronique ICI

 

 

cli6c-poumonvert_ianrmacleod

Wonder

Par défaut

wonder,Auteur : R.J. Palacio
Éditions : PKJ
Nombre de pages : 495
Parution : 2014
Genre : contemporain

Résumé de couverture

Ne jugez pas un livre garçon sur sa couverture son apparence.

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »

Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

Mon avis

J’ai tellement entendu parler de ce livre et du film que j’étais bien curieuse de lire ce livre. C’est lorsqu’il a été proposé en livre voyageur dans le groupe Québec Livresque que j’ai eu la chance de pouvoir le lire. Je dois avouer que je m’attendais à plus, vu tout le buzz qu’il a causé dans la blogosphère, mais j’ai quand même apprécié ma lecture.

J’ai eu un peu de difficulté à m’adapter à l’écriture au début, puisque c’est un enfant de 10 ans qui nous parle. C’est après quelques chapitres que j’aie fini par apprécier ma lecture, surtout lorsque j’ai vu qu’on avait aussi l’opinion d’autres personnes, j’adore ce principe. August qui a une malformation au visage, a subi une tonne d’opérations depuis sa naissance et n’est donc jamais allé à l’école. Lorsque ses parents décident finalement de l’envoyer, ce n’est pas de gaité de cœur qu’il finit par accepter, il sait ce que les autres vont penser de lui lorsqu’ils vont voir sa face. Nous suivons donc à travers lui et les personnes de son entourage toutes les péripéties d’une première année à l’école.

J’ai trouvé certains passages vraiment très tristes, il y a des personnes vraiment méchantes dans la vie, et ce sans raison. Une chance qui en a d’autres qui sont très gentilles par exemple Summer. Je me suis aussi rendu compte que cela n’affecte pas seulement sa vie, mais aussi ceux de son entourage à des degrés différents, mais quand même, je pense par exemple à sa sœur pour qui ça n’a pas toujours été facile non plus. Mais à travers tout cela, celui qui est le meilleur et le plus courageux c’est August. Je lui lève mon chapeau, d’être assez fort pour réussir à vivre chaque journée comme si de rien n’était. Ce livre fait vraiment réfléchir et donne une bonne morale.

Note : 7,5/10

 

 

Challenge mystère

mystere

La nuit du renard

Par défaut

la-nuit-du-renardAuteur : Mary Higgins Clark
Éditions : Livre de poche
Nombre de pages : 285
Parution : 2010
Genre : policier

Résumé de couverture

Ronald Thompson doit mourir sur la chaise électrique. Témoin terrorisé, le petit Neil a affirmé, au cours du procès, le reconnaître comme le meurtrier de sa mère. Mais Ronald a toujours clamé son innocence. À quelques heures de la sentence, l’enfant est enlevé avec une jeune journaliste amie de son père, par un déséquilibré qui se fait appeler Renard. Il les séquestre dans la gare centrale de New York. Le kidnappeur menace de faire sauter une bombe au moment précis où le condamné sera exécuté. Existe-t-il un lien entre ces deux terribles faits divers ? Un innocent va-t-il payer pour le crime d’un autre ? Une course contre la montre s’est engagée…

Mon avis

Il y a quelques années j’avais lu un roman de Mary Higgins Clark qui m’avait bien plus, alors j’ai été contente de me lancer à nouveau dans un de ses livres, mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre puisque le style policier n’est pas un genre littéraire que je lis beaucoup. Cependant, j’ai été agréablement surprise, ce roman est excellent.

Après un début un peu confus, on embarque assez rapidement dans l’intrigue et à partir de ce moment il devient difficile d’arrêter de lire.

Nous suivons donc plusieurs personnes, mais en particulier Steve, un homme, qui n’a vraiment pas beaucoup de chance dans la vie. Tout d’abord, sa femme est morte il y a deux ans et son présumé meurtrier doit être exécuté d’ici quelques jours. Ensuite, comme si ce n’était pas assez, lorsque Steve revient chez lui un soir, il découvre une maison vide avec une note comme quoi quelqu’un a kidnappé son fils, Neil et sa nouvelle conjointe, Sharon. Le pauvre devra suivre les instructions de la rançon afin d’espérer revoir Neil et Sharon. C’est par plusieurs événements que nous découvrirons toute la vérité sur cette histoire. D’ailleurs, l’auteur a su tisser des liens entre tous les personnages et nous donner les informations au compte-goutte afin de nous tenir en haleine tout au long du livre.

« J’ai appris qu’aucun homme n’a le droit de déterminer l’heure de la mort de l’un de ses semblables » – Steve

L’histoire est addictive et stressante à souhait. En plus, de cela il y est question d’un excellent débat sur la peine capital. Ce livre m’a redonné envie de lire des romans policiers.

Note : 9/10

Ce livre a été lu en lecture commune À la page de Suzie, voir sa chronique ICI