C’est le 1er, je balance tout! (Mars 2020)

Par défaut

Le bilan de mes lectures du mois

  1. Avant toi : tome 1
  2. Chroniques de zombieland : tome 4 – Zombie party
  3. Gamer : tome 7 – Rétrovirus
  4. La source
  5. Insolite : tome 1 – Le spectre du lac
  6. Le destin d’Aurélie Lafrenière : tome 1 – L’officier anglais

Total : 6 livres et 2 397 pages

Mes achats/réceptions du mois

4 livres ont rejoint ma P.A.L : 1 achats et 3 services presses

Challenges et Statistique

  • Challenge littérature de l’imaginaire : 9/48 livres
  • Challenge des pavés : 4 livres – 21 points
  • ABC 2019 : 9/26 lettres
  • En 2019, je voyage : 3 pays visités
  • Diversifions les genres : 9 genres

Saga à terminer cette année : 1/10
Saga commencée : 5

Auteur québécois : 10 livres
Service presse lu : 9 livres
Lecture commune : 8 livres

Des chroniques qui donnent envie

#Sans tabou – Être ado, chez The Reading passion

Addick, chez Au delà des mots

Enchantement : tome 1, chez Au boulevard du livre

Le Cabaret, chez Maman lectrice

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers, chez À la page de Suzie

Mise à jour de ma bibliothèque

Pal au début du mois : 276 livres
Achats/réceptions : 4 livres
Livres lu :6 livres
Livres retirés de ma pal :0 livres
Pal à la fin du mois : 274 livres

Ma wish list : 134 livres
Mes saga en cours : 37

Ma P.A.L du Trimestre 2

Le destin d’Aurélie Lafrenière : tome 1 – L’officier anglais

Par défaut

Auteur : Stéphanie Martin
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 502
Parution : 2020
Genre : Historique

Résumé de couverture

À Québec, en 1775, Aurélie Lafrenière, fille d’un commerçant aisé d’origine anglaise, jouit d’une vie confortable au sein d’une famille bourgeoise. Confrontée à l’arrivée de soldats anglais hébergés contre son gré à la résidence familiale, la jeune femme volontaire et déterminée refuse de se laisser amadouer. Car c’est bien en se joignant à cette armée maudite que son jeune frère a perdu la vie… Parmi les invités, le capitaine James Walker, dont le flegme et l’arrogance cachent tant bien que mal un passé tourmenté qui intrigue la jeune femme tout autant qu’il l’irrite.

Forcée d’épouser un homme qui la répugne, Aurélie choisit la fuite, sans se douter qu’à Boston, où elle croit trouver refuge, gronde une guerre qui n’est pas la sienne et qui la mènera dans des situations encore plus périlleuses que celles qu’elle a fuies avec tant de ferveur. Les retrouvailles fortuites et salvatrices avec le capitaine Walker lui feront-elles entrevoir un aspect du jeune militaire qu’elle refusait obstinément d’envisager ? Se révélera-t-il, malgré les mauvaises intentions qu’elle lui porte, l’instrument de sa survie ?

Mon avis

Voilà une saga historique qui m’avais l’aire bien intéressante, de plus cela m’a permis de découvrir une nouvelle auteure.

Aurélie vit avec sa famille à Québec, lorsque son père leurs annonces que des soldats britanniques seront logés chez eux quelque temps. Cela ne plait pas trop à Aurélie qui garde depuis longtemps une rancœur contre les soldes anglais. Voilà cependant que ceux-ci ne sont pas aussi cruels que ce qu’elle pensait et même que le capitaine Walker semble avoir un lourd passé qui le hante encore. Mais tout ceci n’est rien à côté du fait que son père a décidé de la donner en mariage à un homme qui la dégoute et qui est réellement cruel. Elle décidera alors de s’enfuir, mais pour se rendre dans un pays qui est en guerre. Que va-t-elle faire ? Elle n’aura pas le choix de demander l’aide à ce capital Walker qu’elle ne cesse de croiser. Et si leur destin était lié ?

Pour commencer, j’ai eu un peu de misère avec le comportement d’Aurélie qui est assez imprudente. Elle est aussi naïve et prend des décisions pas toujours brillantes, ce qui m’a donné envie de lancer mon livre par moment. Je me suis finalement calmé et j’ai fini par apprécier cette Aurélie. Pour ce qui est James, il m’a tout de suite charmé, on voit que c’est un homme qui a un lourd passé, mais qui continue d’avancer quand même.

Pour ce qui est de l’histoire, le cadre historique m’a conquise immédiatement. De plus, on est toujours stressé de savoir ce qui va se passer. On se ronge les ongles tout au long du livre et on a vraiment le droit à des montagnes russes d’émotions. Ce qui nous tient en haleine tout au long de notre lecture. J’aime beaucoup ce genre de livre même si ce n’est pas de tout repos. Il y a un bon mélange d’espoir, d’amour, d’amitié, mais aussi de complot et de révolte.

Pour ce qui est de la fin, je suis reste sur ma faim, j’ai l’impression qu’il manque un petit quelque chose, mais, je ne pourrais pas trop dire quoi exactement. Cependant, j’ai quand même très envie de lire la suite de cette saga.

Note : 8.5/10

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

Un gros MERCI!

Insolite : tome 1 – Le spectre du lac

Par défaut

Auteur : Hervé Desbois
Éditions : De Mortagne
Nombre de pages : 378
Parution : 2016
Genre : Fantastique

Résumé de couverture

Leur voyage de fin d’année scolaire s’annonçait si bien… La semaine dans un centre de plein air va pourtant tourner au cauchemar pour Mégane et son meilleur ami, Nicolas. Depuis qu’elle a douze ans, l’adolescente est hantée par des visions sur lesquelles elle n’a aucun pouvoir, des événements du passé plutôt horribles. Bien qu’elle souhaite profiter des activités du camp comme tous les autres élèves de sa classe, Mégane est assaillie par des rêves terrifiants qui deviennent de plus en plus réels. Aurait-elle réveillé un esprit qui dormait là depuis longtemps ? Un spectre semble bel et bien l’avoir choisie, elle, pour étancher sa soif de vengeance. Avec l’aide de Nicolas, elle devra tenter de résoudre le mystère entourant la présence de ce fantôme… et la mort suspecte d’un habitant du village.

Mon avis

Lorsque ma grande amie À la page de Suzie m’a parlé de cette saga, qui m’avait l’aire assez effrayante avec sa couverture, ma garantie que c’était une très bonne saga jeunesse comme je les aime, j’ai décidé de l’écouter et je n’ai pas été déçu.

Mégane vit depuis quelque temps des rêves qui lui semblent très réels. Elle comprend ce qui se passe lorsqu’elle va passer une semaine chez sa grand-mère. Elle a un don, elle voit des choses qui sont arrivées dans un autre temps, comme un univers parallèle. Voilà que lorsqu’elle s’en va dans une base de plein air pour son voyage de fin d’année, elle a de plus en plus de vision. Quelque chose s’est passé dans ce village et quelqu’un essaie de lui faire découvrir la vérité. Elle et son meilleur ami Nicolas se lanceront à la recherche de la vérité au périple de leur vie. Une mort suspecte dans le village, une femme qui vit recluse dans une maison que tout le monde considère comme une sorcière et des fantômes du passé qui viennent l’a hantée toutes les nuits, voilà une semaine qui s’annonce bien remplie pour nos deux amis.

Un premier tome très intéressant, on est plongé dans l’histoire d’une jeune fille simple qui vit des trucs extraordinaires. J’ai beaucoup aimé Mégane qui est fonceuse, mais qui réfléchit quand même, elle veut résoudre le mystère, mais en même temps elle se rend compte que c’est un jeu dangereux. Nicolas m’a aussi bien fait rire ce petit garçon impulsif, mais très attachant.

L’auteur nous plonge dans l’intrigue dès les premiers chapitres et nous sommes curieux de découvrir la vérité jusqu’à la fin. Tout au long, nous en apprenons plus sur l’intrigue, mais aussi sur Mégane ce qui m’a beaucoup plus. L’écriture est évidemment très légère puisqu’il est considéré comme un roman jeunesse, sans compter qu’à chaque début de chapitre nous avons de belles illustrations.

« À tous les enfants, de 10 à 110 ans. »

Voilà la dédicace de l’auteur, c’est exactement ce que j’aime, le genre d’histoire qui me permet de garder mon cœur d’enfants et de lâcher prise sur tout ce qui se passe dans la vraie vie. Un excellent premier tome, auquel je lirais la suite avec plaisir afin de découvrir la suite des aventures de ce cher duo qui m’a conquise. Quel sera le prochain cauchemar de Mégane ?

Note : 8/10

La source

Par défaut

Auteur : Dre Tara Swart
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 312
Parution : 2019
Genre : Développement personnel

Résumé de couverture

La neuroscientifique de renommée mondiale Tara Swart a mis au point une méthode en quatre étapes pour reprogrammer le cerveau, réaliser son plein potentiel et saisir les occasions formidables. En combinant science et spiritualité, ouverture d’esprit et pragmatisme, ce livre salvateur explique comment:

  • ne plus jamais tomber en mode « pilote automatique »
  • aligner ses objectifs sur ses choix de vie et ses valeurs
  • recourir à la visualisation pour attirer le meilleur
  • tourner le dos à la peur et appréhender la vie avec confiance

Changer nos modes de pensée nuisibles, c’est possible. Et c’est moins difficile qu’on le croit.

Mon avis

J’ai découvert les livres de développement personnel il n’y a pas très longtemps et j’ai pris la résolution de lire quelques livres sur le sujet par année afin de grandir personnellement et d’apprendre sur moi-même. C’est pour cela que j’ai demandé ce livre-là.

Ce livre fait référence à la source qui est en vous afin d’accomplir ce que vous désirez vraiment dans votre vie. D’une première part, elle vous explique plusieurs concepts très intéressants sur votre façon de penser, sur votre cerveau et sur votre façon agir dans la vie de tous les jours. D’une deuxième part, des exercices sont démontrés afin de vous permettre d’arriver à vos fins.

« Rappelez-vous qu’on entretient souvent des idées fausses depuis l’enfance sur ce que nous sommes et sur nos « talents » et nos « faiblesses. » »

J’ai bien aimé en apprendre sur certains concepts sur notre cerveau et l’auteure nous donne toujours des exemples et de preuves (études faites) pour appuyer ses points. Cependant, par moment j’ai trouvé qu’elle a été un peu trop dans les détails avec des termes beaucoup trop spécifiques pour le commun des mortels et elle m’a un peu perdu rendue là.

Au niveau des exercices, plusieurs sont fort intéressants et permettent de mettre en pratique ce qu’elle nous décrit, mais encore là j’ai un petit bémol du fait que plusieurs exercices sont trop similaires les uns aux autres et qu’on a un peu l’impression de tourner en rond.

Finalement, je ne suis pas une très grande experte des livres sur le développement personnel donc mon avis est simplement basé sur mon ressenti lors de ma lecture. J’ai quand même l’impression d’avoir beaucoup appris et d’être ressortir grandi de cette lecture.

Note : 7/10

Un gros MERCI !

Chroniques de zombieland : tome 4 – Zombie party

Par défaut

Auteur : Gena Showalter
Éditions : Mosaïc
Nombre de pages : 496
Parution : 2016
Genre : Fantastique

Résumé de couverture

L’ultime bataille s’apprête à faire rage. Lesquels survivront ?

Ali pensait avoir vaincu Anima, la force obscure qui capture les zombies pour découvrir le secret de leur immortalité. Elle a payé le prix élevé pour remporter cette victoire — la vie de plusieurs de ses amis, tueurs de zombies.

Mais voilà qu’Anima se redresse et revient d’Outre-tombe. Si puissante que, cette fois, les pouvoirs d’Ali et ses chasseurs pourraient ne pas suffire.

A moins qu’un message, envoyé depuis le monde des esprits, ne leur montre la voie…

Mon avis

Les trois premiers tomes avaient déjà fait le tour sur la vie d’Ali et de Cole, mais comme j’avais adoré ces livres j’ai bien été contente de retrouver nos personnes tout en focalisant sur deux autres afin d’apprendre à mieux les connaître, soit Frosty et Milla.

Nous retrouvons Frosty qui enchaine les conquêtes d’un soir et ne veut plus parler à ses amis tueurs, afin d’oublier la mort de Kat. Il va vite se rendre compte que l’alcool et les petites brunettes ne l’aideront pas. De plus, il va rapidement changer d’attitude, suite à la demande de Kat. Elle va apparaître pour lui dire de demander ses amis. De son côté, Milla a été bannie et vit maintenant seule, mais il n’est pas question pour elle d’abandonner, elle continue donc à chasser les zombies en solo. Puis, Kat, fait aussi irruption dans sa vie pour lui demander de protéger Frosty. Les voilà, deux âmes en peine qui devront rester ensemble 24h sur 24. Vont-ils finir par s’entre-tuer ou arriveront-ils à apprendre à se connaître et s’aider ?

Voilà deux personnages que j’ai beaucoup aimé découvrir, chacun avec leur histoire et leur passé difficile. Milla est une combattante et elle a toute une force de caractère, elle est un peu impulsive, mais cela fait son petit charme. Frosty est un grand costaud au cœur tendre, il est aussi têtu qu’elle et ensemble ils font un charmant duo.

L’histoire se déroule autour de cette fameuse vision où Milla doit sauver Frosty et j’ai bien aimé puisque cela fait différent des intrigues des tomes précédents. Il y a évidemment beaucoup de zombies à combattre et une guerre contre Anima. Encore un tome avec beaucoup d’actions et de rebondissements.

« – On ne peut jamais être sûr de rester en vie, je murmure. »

« – Personne. Avec ou sans vision, tout ce que nous avons de certain, c’est aujourd’hui et maintenant. »

Voilà qui clôt très bien cette saga qui restera à jamais dans ma mémoire. Une saga que je vais relire avec plaisir et que je conseillerai à tous qui aime ce genre de lecture.

Note : 9,5/10

Mon avis sur les tomes précédents : tome 1 – Alice au pays des zombies, tome 2 – Alice et le miroir des maléfices, tome 3 – La reine des zombies

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

Gamer : tome 7 – Rétrovirus

Par défaut

Auteur : Pierre-Yves Villeneuve
Éditions : Les Malins
Nombre de pages : 236
Parution : 2019
Genre : Jeunesse

Résumé de couverture

Laurianne a réussi à sauver la Montagne, mais l’impulsion électromagnétique nécessaire a causé des dommages collatéraux imprévus. Personne n’aurait pu imaginer que l’IEM serait si puissante! Les joueurs tiennent Laurianne pour grande responsable de leur malheur. Stargrrrl est donc devenue l’ennemie numéro 1, la cible à abattre. Cette nouvelle réalité fait qu’il est quaisment impossible pour Laurianne de se connecter aux serveurs de la Ligue. Du moins, pour un temps.

Cette pause de La ligue des mercenaires la force à consacrer son énergie à un autre projet, car Gabryelle et elles ont découvert que Maxime Peterson n’était qu’un pion. L’ancien employé de KPS a été manipulé par le Spectre afin de saboter la finale du Championnat de la Ligue à Séoul. Et le groupe de hackers souhaite maintenant qu’il infecte les serveurs de la KPS.

Afin de sauver le studio et de prouver que Damien Wolfe et Kronos sont les véritables commanditaires de la tentative d’espionnage, Laurianne et Gabryelle vont tenter de reprogrammer le virus et d’infecter à leur tour le Spectre.

Mon avis

J’étais bien contente de retrouver Laurianne et ses amies dans cette saga jeunesse que j’aime beaucoup. Cet univers où l’égalité des sexes prend une grande partie et où il est question complot tout en restant très léger et agréable à lire.

Laurianne passe beaucoup de temps chez Gabryelle afin de créer le rétrovirus qui permettra de démasquer le Spectre. Cela lui demande beaucoup de travail et pendant ce temps elle doit aussi gérer les attaques de Sarah-Jade, vivre son nouvel amour en secret et survivre aux attaques sur La ligne de mercenaires, ceux-ci lui en veulent pour un plan qui a mal tourné. Voilà beaucoup à gérer pour une seule jeune fille sans compter du stress qui vient avec.

Un tome qui se lit très rapidement dû à l’écriture fluide et aux événements qui s’enchaîne. La vie de Laurie n’est pas de tout repos. Malheureusement pour elle, Sarah-Jade est de retour, toujours aussi méchante. Je me demande bien si leur querelle va se terminer un jour. De plus, nous avons droit à une mini histoire d’amour, pas très présente, mais bon c’est un début.

En revanche, je trouve ça très dommage pour elle, ce qui lui arrive sur La ligne des mercenaires, il est très facile d’être caché derrière un ordinateur et de tous se lier contre une personne, mais il ne faut pas oublier qu’il y a quelqu’un de l’autre côté. Une réalité beaucoup trop présente.

Un autre élément intéressant dans ce livre est le développement du projet sur la réalité augmentée, très impressionnant, surtout que, l’auteur joue avec ça et qu’un complot se cache derrière. Je vais d’ailleurs devoir me procurer le prochain tome afin de savoir si Laurianne va réussir sa mission.

Note : 8/10

Mon avis sur les tomes précédents : Tome 1 – Nouveau port, Tome 2 – Dans l’arène, Tome 3 – Fragmentation, Tome 4 – Cheval de troie, Tome 5 – Contre-attaque, Tome 6 – #Fails

Avant toi : tome 1

Par défaut

Auteur : Jojo Moyes
Éditions : Milady
Nombre de pages : 473
Parution : 2016
Genre : Romance

Résumé de couverture

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Mon avis

J’ai tellement entendu parler de ce livre ainsi que du film comme étant tous deux très bon, très émouvant et que tout le monde a pleuré en le lisant. Je crois malheureusement que je m’étais fait beaucoup trop d’attente et j’ai été un peu déçu.

« Comment vivre quand on sait qu’on ne fait que compter les jours jusqu’à sa propre mort? »

Louisa vient de tomber au chômage, elle doit se trouver un autre emploi puisque sa famille vit des moments difficiles et que les temps sont durs. Après plusieurs essais, pas très convaincants, elle finit par trouver un contrat de six mois pour aider un jeune homme tétraplégique. Mais voilà qu’elle apprend que dans 6 mois, il veut mettre fin à ses jours. Refusant d’abord de participer à cela, pour ensuite se décider à organiser tous pleins d’activités qui pourrait redonner le goût de vivre à Will.

Tout d’abord, Lou est très fade et pas très attachante, pour une fille qui est censée aider quelqu’un à retrouver le bonheur c’est un peu étrange. En revanche, j’ai vu une très belle amélioration de sa personnalité et cela grâce à Will. Ensuite, je dois dire que la sœur et le petit copain de Lou m’ont été très insupportables, ils sont tous les deux très égoïstes. J’ai bien aimé Will, un homme qui malgré ce qu’il vit, il sait ce qu’il veut dans la vie et n’abandonne pas. Il ne se plaint jamais.

J’ai aussi trouvé le récit un peu long, il ne se passe pas grand événements et on tourne un peu en rond pendant une bonne partie du roman. De plus, même si le livre est classé romance, il n’y a pas vraiment de romance avant les cinquante dernières pages, pas du tout ce à quoi je m’attendais.

La base de ce roman était très bien pensée, et l’écriture est fluide. J’ai quand même passé un bon moment durant ma lecture et si je n’avais pas eu des attentes aussi hautes j’aurais surement plus apprécié. Je suis peut-être un peu insensible, mais je comprends très bien Will et même si cela pourrait être très triste pour ses parents, je n’ai pas réussi à être touché puisque j’ai trouvé que ses parents n’étaient pas toujours sympathiques et donc difficiles d’avoir de la sympathie pour quelqu’un comme cela.

Finalement, j’ai quand même aimé en apprendre plus sur la vie d’un tétraplégique, laquelle n’est vraiment pas facile. J’ai aussi bien aimé la fin et bien aimé l’évolution de Lou, c’est pourquoi malgré mon avis mitigé, je vais laisser la chance à l’auteure et lire le prochain tome.

Note : 7/10