Les heures parallèles

Par défaut

Auteure : Ariane Bessette
Éditions : Québec Amérique
Nombre de pages : 242
Parution : 2021
Genre : Drame

Bill et Marion, des voisins que tout sépare en apparence, se débattent tous deux avec la violence qui ravage leur vie.

Marion est recluse dans son magnifique condo montréalais, confinée dans la peur, meurtrie dans sa chair, dans ses pensées. Sur les pages d’un carnet secret, elle déverse des mots pour remonter le cours des choses, cerner l’origine de toute cette souffrance. Cette fois où elle est restée, celle où elle est revenue alors qu’il était encore possible de partir, de dire non, cette fois où elle a accepté que l’amour de Jean-François avait tous les droits et que le sien devait pardonner.

Bill, un ferrailleur itinérant, a changé de repères, d’emploi et de ville dans l’espoir de semer son passé et d’être transformé. De se tenir loin du trouble, surtout. Mais lorsque sa route croise celle de Marion, il reconnaît sur le visage de la jeune femme une peur familière qui ne lui laissera ni quiétude ni repos. Dès lors, il cherchera à tout prix à aider cette voisine qu’il connaît pourtant à peine.

Lorsque j’ai vu le résumé de ce livre, j’ai décidé de le prendre puisque c’est un sujet très présent en ce moment et que je voulais découvrir un peu dessus. Je continue cependant à avoir de la difficulté à comprendre certains points.

Bill est ferrailleur et il se balade beaucoup dans les rues de la ville, il a maintenant sa petite routine et promène son chien. Marion vit dans un condo en face de chez Bill. Le destin va faire en sorte qu’ils se croisent, mais aussi que chacun va apporter quelque chose dans la vie de l’autre.

Je m’attendais à ce que le roman soit plus basé sur Marion, mais ce n’est pas le cas, la plus grosse part est sur Bill. J’ai eu un peu de misère à m’adhérer au personnage et j’ai trouvé qu’on parlait beaucoup de son métier qui est assez banal. Les quelques passages sur Marion ne m’ont pas permis de vraiment m’attacher non plus, étant donné qu’elle était assez courte et qu’on avait un bref aperçu de ses pensées.

Le roman se déroule entre le passé et le présent. On découvre la vie complète de Bill et petit à petit j’ai fini par rentrer dans l’histoire. Le dénouement est intéressant et j’aime bien voir l’évolution des personnages. C’est assez triste de constater tout ce qu’a vécu Marion et même si ce roman ne m’a pas autant touchée que j’aurais espéré, je n’ai pas de doute sur le réaliste du récit.

Note : 7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s