Tête de brume

Par défaut

Auteure : Mélanie L’Hérault
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 348
Parution : 2021
Genre : Drame

En 2007, la vie de Claudelle bascule lorsque son frère adoptif, Cédrik, un jeune homme tourmenté, échappe aux policiers après avoir commis l’irréparable. Dévastée, incapable de rester au village, la jeune femme fuit tous ceux qui lui rappellent sa perte et retourne poursuivre ses études à Québec.

À l’aube de ses trente ans, Claudelle n’est jamais retournée à Grand-Chêne, malgré l’insistance de sa grand-mère, qui la surnomme tête de brume. La vente de la maison familiale l’obligera cependant à revisiter les lieux du drame et à faire face à des fantômes du passé.

Alors que certains indices troublants indiquent que le sort de Cédrik n’a peut-être pas été tout à fait celui auquel on a conclu à l’époque, la brume semble enfin se lever sur le cœur de Claudelle.

Un roman bouleversant qui dénoue habilement les fils emmêlés de la vie d’une jeune femme attachante et de son entourage haut en couleur.

Le résumé m’a tout de suite interpellée, c’est le genre de roman que je ne lis pas souvent et que j’aime bien découvrir.

C’est l’histoire de Claudelle, son frère adoptif et sa famille, que nous suivons sur trois espaces-temps. L’arrivée de Cédrik dans la famille de Claudelle, lorsqu’il y a le drame une quinzaine d’années plus tard et finalement dix autres années plus tard lorsque Claudelle va enfin sortir de la brume pour essayer de faire son deuil sur la tragédie.

J’ai bien aimé qu’on découvre petit à petit l’histoire qui se déroule sur plusieurs années. En alternant les chapitres, l’auteure fait durer le suspense et nous tiens accrochés au livre par le fait même. Cependant, je dois dire que cela a aussi été un peu mélangeant, étant donné que j’ai lu le livre sur plusieurs jours, quand je le reprenais après une journée de travail je devais me resituer à trois endroits dans l’histoire.

On découvre plusieurs facettes de la personnalité de Claudelle et certains sont plus attachants que d’autres. Elle était une jeune fille pleine de vie qui a eu de la difficulté à passer au travers du drame. Il a été intéressant de voir son évolution au fils du roman. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants chacun à leur niveau.

Les évènements m’ont fait passer par toutes sortes d’émotion et la fin m’a quand même surprise. L’écriture est agréable à lire, simple et fluide et j’ai passé un très bon moment de lecture. Je me suis évadée dans ce petit village, un très bon roman.

Note ; 8.5/10

Une réflexion sur “Tête de brume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s