Averia : tome 1 – Seki

Par défaut

Auteur : Patrice Cazeault
Éditions : ADA
Nombre de pages : 375
Parution : 2012
Genre : Science-Fiction

Seki vit sur Averia, une colonie humaine qui a été conquise il y a 20 ans lors de la guerre avec les Tharisiens. Malgré cela, elle s’accommode bien de l’occupation. N’a-t-elle pas la chance d’étudier à l’université? Sa soeur, Myr, ne partage pas son point de vue. Pour elle, la présence des Tharisiens sur Averia est une abomination. Le seul moyen de mettre fin aux injustices que subit le peuple humain est de se rebeller contre l’envahisseur. Mais voilà que Seki, intimement convaincue que la reprise des hostilités serait une erreur, se voit entraînée malgré elle dans un groupe de résistants. Les choses tournent mal. Une bombe explose. La spirale de violence s’accélère. Seki, qui doit assumer un rôle qu’elle n’a pas désiré, arrivera-t-elle à se sortir indemne de l’insurrection qui gronde dans la colonie d’Averia?

Il y a tellement longtemps que je désirais lire cette saga, elle a même eu le temps d’être rééditée sous un nouveau format. Je suis donc très contente de m’être enfin lancée.

Seki vit sur Averia une planète où les humains essaient de cohabiter avec les tharisiens. Cependant, depuis la dernière guerre il y a 20 ans la frustration ne fait qu’augmenter du côté des humains. Seki se retrouve donc malgré elle, aux premières loges de la révolution. Elle n’est évidemment pas très heureuse de ce rôle, comment se sortira-t-elle de cette impasse ?

Il y a longtemps que je n’avais pas lu ce genre de saga et cela m’avait bien manqué. J’adore toujours voire comment les auteurs imaginent les révolutions et les guerres. Dans ce cas-ci, nous sommes dans un système intergalaxie avec des personnages autres que les humains, les Tharisiens (autrement dit des extra-terrestres), ce qui est très intéressant. Sans compter le côté politique à cette guerre qui rajoute de la profondeur à cette histoire.

Les personnages sont très bien peaufinés, autant Seki que Myr, leur option face à cette révolte est aux extrémités l’une de l’autre. J’ai beaucoup enragé contre Seki contre son comportement, mais je suis bien contente de voir son évolution et j’ai beaucoup aimé comme cela s’est terminé, ça m’a permis de faire la paix avec elle. De son côté, Myr est un peu plus attachante, même si elle est beaucoup plus explosive et qu’elle cache un très grand mal.

L’écriture est fluide et légère ce qui rend la lecture agréable et les pages se tournent rapidement. De plus, l’action étant très présente et plusieurs passages et rebondissements nous tiennent en haleine. Je termine donc en disant que j’ai très hâte de lire la suite.

Note : 9/10

Une réflexion sur “Averia : tome 1 – Seki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s