L’anse-à-Lajoie : tome 2 – Simone

Par défaut

Auteur : France Lorrain
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 437
Parution : 2021

Simone et son mari Tom n’ont toujours pas pardonné à Madeleine l’événement terrible qui a littéralement brisé leur famille; la présence de leurs deux filles ne suffit plus à combler le vide qui les habite depuis ce jour fatidique de juin 1934. Tandis que Géraldine, la meilleure amie de Simone, est soucieuse de l’avenir de l’un de ses fils, que le nouveau curé du village se mêle avec trop d’autorité de la vie des villageois et que la jeune sœur des jumelles, Clémence, poursuit une relation amoureuse décriée par plusieurs membres de son entourage, Simone ne sait plus à quel saint se vouer.
Même si elle essaie de se convaincre que sa jumelle n’existe plus pour elle, tous ces tracas minent la jeune femme, d’autant plus que son neveu Arthur la perturbe bien davantage qu’elle ose l’avouer. Saura-t-elle ignorer ce sentiment trouble qu’elle éprouve pour le fils de sa sœur?

J’avais été étonnée par le sujet principal du premier tome et j’avais bien hâte de voir ce qui allait se passer avec les jumelles, mais aussi avec Clémence.

Simone recommence à vivre tranquillement avec la perte qu’elle a subie, il y a maintenant un an. Elle n’a cependant pas encore pardonné à sa jumelle. Un deuxième tome qui commence tranquillement où nous avons le point de vue de chaque personne de la famille Gérard. Les événements que Simone vit avec sa meilleure amie Géraldine lui font de plus en plus regretter de ne pas avoir personne à qui se confier. Clémence de son côté rien ne va plus avec son amoureux. Sans compter Jacquelin qui a aussi ses problèmes. Comment la famille va-t-elle réussir à passer à travers les nouvelles épreuves que la vie va mettre sur leur chemin ?

Ce volet commence en douceur et j’avais un peu peur qu’on tourne en rond. Cependant, il devient rapidement rempli d’événements qui nous feront passer par toute sorte d’émotion. Toute une histoire que les jumelles vivent et il n’en aura pas de facile. J’aime bien avoir aussi des fragments de la vie de Clémence, cela nous donne un avant-goût pour le prochain et dernier tome. Tandis que je ne trouvais déjà pas Jacquelin très sympathique au peu, dire que maintenant après ce deuxième tome je l’aime encore moins.

Encore une fois, France Lorrain a réussi à apporter plusieurs sujets controversés de l’époque et c’est toujours intéressant de voir les mœurs et les façons de penser qui ont beaucoup évolué.

Note : 8/10

Mon avis sur le tome 1 – Madeleine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s