Terre-Nano L’île des larmes grises

Par défaut

Auteur : Diane Bergeron
Éditions : Québec Amérique
Nombre de pages : 401
Parution : 2021
Genre : Science-Fiction

C’était un miracle. La nanothérapie guérissait presque tout, rapidement, sans effets secondaires. Et son coût était minime. Les premiers problèmes sont apparus quelques années plus tard…

En 2067, les contaminés aux nanos sont forcés de vivre sur des îles-quarantaines pour limiter la contagion. Parmi eux se trouve Mathianne, qui habite Terre-Nano depuis l’enfance. Au décès de sa mère, elle est contrainte à déménager en ville, chez son père, un scientifique cherchant à découvrir une cure à la contamination. Loin de ceux qu’elle aime, exilée des montagnes, Mathianne amorce son nouveau travail lorsqu’une crise d’envergure secoue l’île. Où se trouve la limite de l’acceptable ? Pas facile de suivre son cœur dans un monde où on prône la règle du « Zéro contact » et où les larmes portent la mort.

J’aime beaucoup lire ce genre de roman fictif et je me suis toujours dit que les auteurs avaient beaucoup d’imagination. Cependant, avec ce qui se passe en ce moment je dois dire que lire ce roman a été comme un petit choc pour moi, va-t-on se rendre là dans un avenir pas si lointain que cela ?

Mathianne vit sur Terre-Nano, où tous les contaminés vivent dans une belle cage dorée puisqu’ils ne peuvent pas quitter l’île. Leur vie semble assez simple et ils pourraient être heureux si le gouvernement ne voulait pas leur extinction. Ensemble, ils devront se serrer les coudes pour pouvoir faire entendre leur droit.

La mise en place de l’univers est bien ficelée et n’est pas trop longue, on se situe rapidement et on embarque donc facilement dans l’histoire. Les événements s’enchainent ensuite les uns après les autres et on se retrouve rapidement avec une centaine de pages lues. Les faits qui ont quelques points de similitude avec ce qu’on vit en ce moment m’ont bien fait sourire.

Ce roman jeunesse a une écriture simple et imagée qui m’a fait bien rêver par moment lors de certaines descriptions de paysage. De plus, le point de vue de plusieurs personnages nous permet de bien voir toutes les facettes des événements. Le personnage principal reste quand même Mathianne, qui est une jeune femme très attachante et elle a un petit caractère que j’aime bien chez les personnages principaux.

La fin est assez surprenante, l’auteure a fini ça en grand et malgré le fait que celle-ci soit assez ouverte, je dois dire que j’ai bien aimé. Cela fait différent des fins habituelles qu’on retrouve dans ce genre de roman. Je suis assez contente de mon choix de livre puisque ce fut une très bonne lecture et un excellent clin d’œil à notre situation présentement.

Note : 8.5/10

Une réflexion sur “Terre-Nano L’île des larmes grises

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s