Napoléon

Par défaut

Auteur : François Guilbault
Éditions : Monarque (ADA)
Nombre de pages : 461
Parution : 2020
Genre : Historique

Résumé de couverture

Vaincre les Autrichiens est plus facile que de conquérir une femme. Napoléon Bonaparte l’apprend à ses dépens. Il se retrouve pris dans les filets de Joséphine de Beauharnais, Créole à la sensualité insondable. Frivole, élégante, elle a tous les talents, incluant celui de ne rien savoir faire de ses dix doigts. Tous l’aiment, mais jamais autant que ce petit Corse voulant faire carrière. Elle le subjugue.

Il lui écrit des lettres passionnées où l’on ne reconnaît pas le général impitoyable parti à la conquête du pouvoir. Il demande qu’elle le rejoigne en Italie. Elle s’y refuse. Il ne cesse de l’espérer. Elle se fait attendre. Elle a deux bonnes raisons pour résister à son mari : Paris, qu’elle adore, et Hippolyte Charles, un beau hussard…Que se produira-t-il quand, lors de l’expédition d’Egypte, Bonaparte apprendra la mauvaise conduite de Joséphine ? Est-ce qu’une autre femme serait capable de ravir le cœur du stratège ?

Mon avis

Ce roman provient de la collection des grandes passions de l’histoire, ayant déjà lu Cléopâtre, lorsque l’auteur m’a approchée j’ai accepté parce que j’étais curieuse de découvrir ce roman et par le fait même cet auteur.

Napoléon Bonaparte a de grandes ambitions pour son avenir, il désire avoir plus de pouvoir et d’argent et il est prêt à tous pour cela. Tout d’abord, il convoite Joséphine, une femme qui a de l’influence au sein de la haute société, puis il monte en échelon en accumulant les bons coups. Cependant, il va vite tomber sous le charme de cette Joséphine et cela pourra le mener à sa perte.

Ce Napoléon est avide de pouvoir et est prêt à tous tandis que cette Joséphine accumule les prétendants afin de s’offrir le luxe qu’elle veut. Ce qui rend leur relation pas très passionnelle. Je me suis donc plus attachée aux personnages secondaires dont cette Sophie qui s’occupe de Joséphine ainsi que Geoffroy le garde du corps de madame. Ces deux-là vont avoir une petite histoire en parallèle qui m’a bien plu. D’ailleurs, je m’attendais à ce que le livre soit plus axé sur l’histoire d’amour entre Napoléon et Joséphine, cependant il était plus sur les aventures de ces deux personnages séparément.

On ressent vraiment l’époque représentée par l’auteur et on voit bien qu’il s’y connait et qu’il a fait un gros travail de recherche derrière. D’ailleurs, toutes les lettres proviennent de la correspondance originale. De plus, l’écriture est très fluide et elle se lit très bien, je me suis plongée dans cette histoire et après la mise en place du début, un peu complexe, mais nécessaire pour bien se repérer et faire la connaissance de chaque personnage, j’ai facilement embarqué et j’ai passé un bon moment de lecture. Ce roman est certainement recommandé au mordu d’histoire.

Note : 7.5/10

Un gros MERCI !

François Guilbault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s