Celle de trop

Par défaut

Auteur : Joannie Touchette
Éditions : De Mortagne
Nombre de pages : 392
Parution : 2020
Genre : Drame

Résumé de couverture

Peu importe quelle langue on utilise, le résultat est le même : je n’ai pas réussi ma cinquième secondaire. En septembre, je vais devoir recommencer à zéro, tandis que ma jumelle ira au cégep.

On a beau être identiques, ma sœur et moi, un monde nous sépare. Avec ses longs cheveux châtains tressés à la Katniss Everdeen, son cerveau digne de celui d’Einstein et une bonté qui surpasse celle de mère Teresa, Cassiopée Coulombe est la perfection incarnée.

Et la préférée de nos parents.

C’est simple, elle excelle sur tous les plans, alors que je fais toujours tout foirer. À l’école, à la maison, dans la vie en général… je ne suis qu’une déception sur deux pattes. Éléonore-la-bonne-à-rien. Celle qu’on tolère par dépit, faute d’options.

Ouais, ça, je l’ai compris il y a très longtemps. Grâce à ma chère maman.

L’enfant préféré est un fait réel, plus courant qu’on ne veut le croire. Et, bien qu’il soit humain de s’accorder davantage avec certaines natures et certains types de personnalité ou de caractère, le favoritisme et l’iniquité perçus par les enfants lésés peuvent entraîner de la jalousie, de l’insécurité, une faible estime de soi ainsi qu’un cruel manque de confiance. Des blessures qui, malheureusement, persisteront.

Mon avis

Lorsque j’ai vu que Joannie Touchette sortait un nouveau roman, je n’ai pas hésité une seconde à me le procurer, j’aime beaucoup cette auteure. J’ai évidemment encore été charmée par son écriture.

Éléonore vient de couler son cinquième secondaire, elle devra recommencer son année, tandis que sa sœur jumelle Cassiopée a excellé et ira au cégep. Pendant que Cassiopée brille sous les yeux de sa mère, Éléonore a l’impression de ne jamais rien faire de bien, sa mère lui reproche tout. Voilà que celle-ci va tout faire pour passer inaperçue et souffrir en silence. Son père est toujours absent, sa sœur jumelle est toujours partie soit chez son petit copain, soit dans une de ses activités et sa mère elle est toujours là pour lui critique ce qu’elle fait. Éléonore se sent donc seule et n’a aucune confiance en elle. Elle va donc passer son temps en compagnie de son grand-père décédé.

« – J’aimerais juste pourvoir être moi-même… et que ça suffise. »

Voilà tant de souffrance pour une si jeune femme, mon petit cœur a eu un pincement en lisant tout ce qui lui passe par la tête. Cependant, j’ai surtout enragé par l’attitude de ses parents, en particulier celle de sa mère. Comment peut-elle agir ainsi avec son enfant ? Une chose est sûre depuis que je lis des romans de la collection tabou, j’ai appris beaucoup de choses, mais je sais surtout, quel genre de parent je ne vais pas devenir.

En plus de nous faire réagir cette collection nous démontre qu’il y a toujours de l’espoir. Alors même si je commence mes lectures enragées je l’ai fini avec le sourire. C’est intéressant de voir l’évolution des personnages. J’ai surtout apprécié Quentin, qui a su être là pour Éléonore et a su exactement comment réagir tout au long de l’année afin que celle-ci évolue tranquillement, mais surtout qu’elle réalise par elle-même tout le potentiel qu’elle a.

J’ai aussi beaucoup aimé la petite touche que l’homme-garçon a apportée au roman, cela m’a beaucoup touchée et fait réfléchir. Cet élément peut paraître anodin, mais on voit que cela a fait une grosse différence dans la vie d’Éléonore. Ce roman va rester marqué dans ma mémoire, c’est certain.

Note : 9/10

Un gros MERCI !

Une réflexion sur “Celle de trop

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s