L'affaire Trussardi

Par défaut

Auteur : Beverley McLachlin
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 390
Parution : 2019
Genre : Thriller

Résumé de couverture

Rien ne plaît davantage à Jilly Truitt que de plaider… et de gagner. Son passé trouble, ponctué de séjours en familles d’accueil et d’années sombres, est maintenant derrière elle. Au sommet de sa propre firme, elle a la réputation d’être une avocate coriace, audacieuse et déterminée.

Lorsque le riche et influent Vincent Trussardi est accusé du meurtre de sa femme et fait appel à ses services, Jilly Truitt accepte le mandat malgré les dangers qui colorent le lourd dossier. Quelqu’un ment, mais qui ? Alors qu’elle combat les témoins hostiles et les preuves accablantes, Jilly est confrontée à des révélations qui changeront le cours de l’enquête… et celui de sa propre vie.

Des rues malfamées de Vancouver aux verdicts fatidiques des salles d’audience, L’affaire Trussardi est un thriller juridique incisif, authentique et tout à fait palpitant !

Mon avis

Lorsque j’ai pris ce livre, j’avais été intrigué par l’affaire et je voulais savoir ce qui allait se passer. De plus, je ne lis pas beaucoup de romans thriller, alors je me suis dit que c’était une bonne occasion. Cependant, je suis ressorti un peu déçu de ma lecture.

Nous suivons donc Jilly, une grande avocate qui défend les plus grands criminels. Elle a un passé assez trouble et encore plusieurs démons dans son placard, dont celui sur l’identité mystérieuse de ses parents. Voilà que Trussardi est accusé du meurtre de sa femme et que celui-ci demande d’avoir Jilly comme avocate. Le meurtre a été commis dans la maison familiale avec le revolver de Vincent Trussardi, toutes les preuves sont contre lui et Jilly sait que ça ne sera pas une cause facile. Elle finit quand même par prendre tout ça beaucoup trop à cœur, elle n’est pas censée s’investir autant.

Le début était assez intrigant et l’auteure a bien semé sa graine pour nous attirer dans son roman. J’ai bien aimé découvrir la vie d’une avocate et le travail que cela implique. Je me suis aussi attachée à Jilly, qui est une survivante, elle se bat pour avancer dans la vie malgré les tempêtes qu’elle a vécues dans sa jeunesse. De plus, elle ne se laisse pas impressionner et elle a un bon caractère.

« Tu as toujours compris, même quand tu étais petite, qu’il est préférable de vivre sa propre vie de manière imparfaite que d’imiter la vie d’un autre à la perfection. »

Cependant, j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose, un petit suspens de plus, afin de nous tenir en haleine tout au long du roman. L’auteure a su créer quelques passages plus addictifs, mais cela n’a pas duré et j’ai rapidement compris tous les éléments de l’enquête, ce qui est assez rare dans mon cas, car je suis habituellement nul à ce jeu. Cela démontre donc que l’auteure n’a pas su bien ficeler son histoire. C’est pourquoi j’ai été un peu déçu par ma lecture.

Note : 7/10

Un gros MERCI!

Une réflexion sur “L'affaire Trussardi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s