L’amour est dans le champ

Par défaut

Auteur : Carl Rocheleau
Éditions : De Mortagne
Nombre de pages : 338
Parution : 2019
Genre : Chick lit

Résumé de couverture

Jeune femme dans la mi-trentaine cherche endroit gratuit où refaire sa vie.
Cause : un trou de cul l’a plantée là, et elle n’a qu’un salaire d’illustratrice pour payer son Kraft Dinner.
Histoire courte : il avait beau se plaindre des films clichés où le prof couche avec son étudiante, ça ne l’a pas empêché de faire pareil.

Cette femme, c’est malheureusement moi ! Une chance que mes parents ont accepté de m’accueillir à Saint-Edmond, le village qui m’a vue grandir, sinon je me retrouvais à la rue ! Même si je n’ai pas mis les pieds ici depuis des années, parce que je suis une fille ingrate, je me rappelle à quel point c’est beau et paisible.

Dès mon arrivée, je constate que, dans ce trou perdu, j’aurai tout mon temps pour travailler. Disons que les distractions sont rares ! Sauf quand tu tombes nez à nez avec ton amour d’adolescence.

Le premier gars à m’avoir brisé le cœur.
Qui sait, sa personnalité s’est peut-être musclée en même temps que son corps ?

Mon avis

Je dois dire qu’à la base je ne suis pas la plus grosse lectrice de Chick lit, même si j’apprends de plus en plus à découvrir ce style. J’ai été tenté par ce livre puisqu’il a été écrit par un homme, j’étais donc très curieuse de voir ça.

Julie se retrouve célibataire et sans savoir où vivre. Son salaire d’auteure d’albums jeunesse ne lui permet pas de se louer un appartement. C’est pourquoi elle décide de retourner dans son petit village chez ses parents pour l’été. Elle a 60 jours pour écrire un nouvel album et pouvoir avoir une avance afin de retourner à Montréal. Mais voilà que les choses ne se passent pas comme elle le pensait et revoir tous ses amis d’enfance va peut-être changer sa façon de penser, sans compter le gros Dave, son amour de jeunesse, qui n’est plus gros du tout.

Tout d’abord, dès les premières lignes on peut facilement comprendre que le livre est écrit par un homme. Julie est caricaturée à l’image de l’homme, sa façon de penser et d’agir, tous nous démontrent que ce livre a été écrit par un homme. Cela m’a d’abord découragé, puis m’a fait rire et j’ai décidé de laisser couler et de prendre cela au deuxième degré. De plus, ce livre est évidemment rempli de cliché, mais je crois que c’est souvent le but dans les Chick lit.

Ensuite, j’ai bien ri avec la caricature que l’auteur fait des petits villages. J’avais l’impression d’être de retour dans mon quartier (qui n’était pas vraiment un village, mais quand on est adolescent on connait tous les adolescents de la ville et on se rejoint toujours chez quelqu’un pour faire le party). Cependant, j’ai un peu tiqué sur leur façon d’agir qui m’a justement fait penser à mon adolescence, pas à des personnes dans la mi-trentaine. C’est peut-être le cas cependant dans les petits villages.

Mais bon ! Après tout, c’est un Chick lit et il faut prendre sa à la légère ce que j’ai fini par faire et cela m’a finalement permis de passer un bon moment. Je dois dire que l’auteur a une écriture très légère et fluide ce qui m’a permis de lire le livre très rapidement. Je pourrais donc livre d’autres livres de cet auteur.

Note : 7,5/10

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

Un gros MERCI!

Une réflexion sur “L’amour est dans le champ

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s