Quelques battements d’ailes avant la nuit

Par défaut

Auteur : Ariane Gélinas
Éditions : Alire
Nombre de pages : 242
Parution : 2019
Genre : Fantastique

Résumé de couverture

Séverine Proulx a été élevée par sa tante Garance, une véritable globe-trotter. C’est pourquoi, à l’aube de la trentaine, la jeune femme, qui n’a jamais eu de véritable port d’attache, espère poser pour de bon ses pénates quelque part pour vivre enfin une vie « normale ».
Une offre d’emploi l’amène à Fermont, petite ville minière du grand Nord québécois connue avant tout pour son emblématique mur-écran, gigantesque édifice qui abrite la majorité des habitants et la quasi-totalité des commerces tout en servant de rempart contre les terribles vents de l’hiver qui sévissent à cette latitude.
Dès son arrivée et en dépit de l’ambiance qui plombe la ville – une femme a récemment été assassinée –, Séverine est séduite par la beauté sauvage de la nature qui entoure la petite communauté isolée… mais aussi par ses nouveaux voisins, Alban, un ex-monteur de lignes qui a la particularité d’élever des grenouilles, et Tshenu, un vieux Naskapi atteint de narcolepsie qui connaît tous les sentiers sillonnant les montagnes environnantes.
Or, quand Séverine apprend qu’une deuxième femme a disparu, sa nature anxieuse refait surface, et bientôt ce sont des visions morbides qui hantent son esprit. Comme si un lien ténu se nouait entre elle et une mystérieuse présence, comme si Séverine sentait sourdre des profondeurs même de la fosse du Labrador une sombre énergie…

Mon avis

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, j’ai été intrigué par cette histoire, sans compter qu’il s’agit d’une auteure québécoise et que j’aime bien lire des auteurs de chez nous. Je me suis donc lancée dans cette histoire sans avoir d’attente.

Nous suivons Séverine qui après avoir passé sa vie à parcourir le monde a décidé de s’installer enfin dans le mur. Qu’est-ce que le mur et d’où cela provient, je n’ai aucune idée puisque ce n’est pas expliqué dans le livre. Par moment je retrouvais des villes qui existent dans la réalité et à d’autres moments des éléments sortis d’un autre monde. Cependant, l’auteure ne nous a pas donné un aperçu du monde dans lequel nous évoluons.

Dès son arrivée Séverine se rend compte qu’elle vit dans l’appartement d’une fille qui est morte 3 semaines plus tôt. De plus, elle découvrir qu’une autre femme est disparue. Plusieurs trucs bizarres vont se passer ce qui va inquiéter notre protagoniste de plus en plus. Est-ce que cet endroit est sécuritaire ? Que se passe-t-il exactement ?

Si l’histoire m’a d’abord intrigué puisque je me demandais ce qui se passait, j’ai par la suite trouvé qu’il manquait un petit quelque chose pour me garder captif lors de ma lecture. Finalement, la fin est tout simplement incompréhensible. Je ne sais pas si c’est moi qui n’ai pas compris quelque chose ou si l’auteur voulait que sa fin soit mystérieuse, mais dans tous les cas je n’ai pas vraiment accroché. Ce genre de roman n’est pas vraiment fait pour moi.

Note : 6,5/10

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

Un gros MERCI!

Une réflexion sur “Quelques battements d’ailes avant la nuit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s