Charley Davidson : tome 1 – Première tome sur la droite

Par défaut

Auteur : Darynda Jones
Éditions : Milady
Nombre de pages : 415
Parution : 2012
Genre : Bit lit

Résumé de couverture

Mon nom c’est Charley et je suis la Faucheuse.

Les morts, je connais : j’en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leurs proches ou traquer leur assassin… Ça tombe bien parce que je suis aussi détective privée ! Pratique, non ? Ce qui l’est moins, c’est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l’agent avec qui je bosse : je voudrais qu’il me lâche un peu la grappe.

Cela dit, je pourrais le gérer si je n’avais pas d’autres chats à fouetter… comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j’aimerais bien découvrir l’identité…

Mon avis

Je dois dire que plus je lis de bit-lit, plus j’adore ce genre littéraire. En effet, le bit-lit est un genre littéraire que je ne connaissais pas beaucoup avant de faire la connaissance de ma grande amie et partner de lecture, À la page de Suzie, avec qui je lis beaucoup de livre puisque nous avons sensiblement les mêmes goûts. C’est d’ailleurs, elle qui m’a fortement recommandé de lire cette saga. J’étais donc sûr de passer un bon moment avec ce livre, ce qui a bien évidemment été le cas.

« Je te l’ai déjà dit. Soit tu peux accepter mon don, soit tu peux pas. Je préférerais que tu puisse pas, d’ailleurs. La porte est derrière toi. Bonne journée, va te faire foutre. »

Charley Davidson est une jeune femme qui a un don, en effet elle peut voir et parler avec les morts. Ce qui est très utile pour son métier de détective privée, mais aussi pour celui de ton oncle qui est lieutenant de police. L’histoire commence avec le meurtre de trois avocats. Elle enquêtera sur ces meurtres avec son oncle et avec un certain Garrett Swopes afin de découvrir le meurtrier. Charley n’a pas sa langue dans sa poche et m’a beaucoup fait rire avec ses répliques et son fort caractère. Le pauvre Swopes n’est pas au bout de ses peines avec elle. De son côté, Charley doit aussi composer avec un autre personnage, qui lui rend visite durant la nuit, mais qui se trouve aussi toujours là au bon moment pour la sortir du pétrin, et ce depuis sa naissance, parce qu’elle a aussi le don d’être au bon endroit pour manger les coups, la pauvre. Mais qui est ce mystérieux personnage pas tout à fait humain ? Et quel est son rôle dans l’histoire ?

Dès les premières pages de ce roman, j’ai été sous le charme de cette Charley et de cet univers dans lequel elle joue un grand rôle soit celui de la Faucheuse. De plus, j’aime beaucoup la relation qu’elle a avec sa meilleure amie Cookie, qui est un personnage très attachant avec son énergie débordante. Elles forment un très beau duo sur le plan personnel comme professionnel.  J’ai trouvé le concept aussi très intéressant, ce mélange entre la littérature de l’imaginaire et du policier. De plus, l’enquête sur les meurtres, mais aussi sur le mystérieux personnage, fait en sorte qu’on soit toujours captivé par notre lecture. Premier tome que j’ai adoré et qui se termine sur une scène qui nous donne qu’une envie, celle de lire la suite.  

Note : 9/10

3 réflexions sur “Charley Davidson : tome 1 – Première tome sur la droite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s