L’horloge

Par défaut

Auteur : Iris M.
Éditions : De Mortagne
Nombre de pages : 288
Parution : 2018
Genre : Drame

Résumé de couverture

Pour ma dernière année au secondaire, j’ai droit à une nouvelle école. Encore une. Mais j’ai l’habitude. Mes parents déménagent souvent. Au début, c’était difficile ; toutefois, au fil du temps, je me suis réglée.

Je suis une horloge qui fonctionne selon son propre rythme : régulier, fixe, immuable. La clé de ma stabilité ? Je n’ai besoin de personne. Je n’ai pas d’amis. Ça pourrait sembler triste, mais, pour moi, c’est reposant. Avoir des amis, ça multiplie les risques d’imprévus. Et puis, je n’ai jamais compris comment connecter avec les gens.

J’étais à l’aise dans ce rythme jusqu’à ce que je reçoive un diagnostic de TSA. Depuis que j’ai été étiquetée comme « Asperger », mes parents insistent pour que je m’intègre, que je me fasse des amis. Eh bien, d’accord. Je vais m’y mettre. Ce sera mon plan pour prouver au monde que je suis capable d’accomplir ce que j’ai en tête.

Évidemment, tout ça, c’était de la théorie. Le plan ne s’est pas passé comme prévu. Tous mes rouages ont explosé. Je suis une horloge brisée.

Mon avis

Je suis à plusieurs petit livre de la collection Tabou et à chaque fois je ne suis pas déçu. J’adore ce genre de petits livres qui me sortent un peu de ma zone de confort. Je dois dire cependant que je ne suis pas encore prête à lire tous les sujets abordés dans cette collection même si je suis sûr qu’ils sont tous aussi bons.

Dans ce roman, il est question de la maladie d’asperger. J’ai d’ailleurs pu en apprendre plus sur ces symptômes et sur les pensées de ces personnes-là. Nous suivons donc Camille qui vient encore une fois de déménager, mais elle est habituée et elle a tous ses plans préétablis pour passer à travers cette épreuve. Cependant, elle vient d’être diagnostiqué avoir le syndrome d’asperger et elle ne veut rien savoir d’aller en thérapie. Elle se fait donc un plan pour prouver à ses parents qu’elle peut s’en sortir toute seule. C’est donc à travers les cours d’improvisation, ses nouveaux amis et un potentiel petit copain qu’elle pense montrer qu’elle est normale. Elle se rendra vite compte que c’est un peu plus compliqué que ce qu’elle pensait.

« Avoir des amis, c’est tellement compliqué. Tant d’entretien, tant d’efforts, tant d’écueils entre lesquels naviguer. Et pour un résultat plus qu’incertain. »

Ce livre m’a beaucoup fait réfléchir. D’ailleurs, je me suis justement fait la remarque, il n’y a pas si longtemps que ça, sur le fait que le passage de l’adolescence n’est pas toujours facile, les jeunes subissent une grosse pression sociale, mais je n’imagine pas ce que ça doit être si en plus tu es diagnostiqué asperger. J’ai donc bien aimé passer à travers certaines étapes de l’adolescence avec Camille et voir son évolution. Je me suis attaché à Camille, qui est une jeune fille très courageuse et très intelligente.  Ce livre est très touchant, mais c’est aussi une bonne dose d’espoir et c’est avec un sentiment de bien-être que j’ai tourné la dernière page.

Note : 8/10

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

Un GROS merci

2 réflexions sur “L’horloge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s