Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

Par défaut

Auteur : Virginie Grimaldi
Éditions : Livre de poche
Nombre de pages : 409
Parution : 2018
Genre : Contemporain

Résumé de couverture

« Je veux qu’on divorce. »

Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule. Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au moment où elle décide de reprendre sa vie en main. Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer. Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

Mon avis

Après avoir lu Il est grand temps de rallumer les étoiles, un joli petit livre très comique et très heureux. J’ai été un peu étonnée avec ce roman qui est tout à son opposé. Ce livre est très touchant, mais très sombre et très triste.

Ben vient d’annoncer à Pauline qu’il voulait divorcer, elle verra donc toute sa vie basculer. Elle ira vivre avec son fils chez ses parents. Situation qui est un peu compliquée vu que sa relation avec sa mère est assez chaotique. Elle vivra d’abord dans le déni, et elle décidera donc d’envoyer des lettres de ses souvenirs de sa vie de couple à Ben afin d’essayer de le reconquérir. Par la suite, celui-ci va faire la même chose. Cependant, on va se rendre compte qu’elle a seulement retenu les beaux souvenirs tandis que lui se souvient aussi des mauvais, de ceux qui ont conduit à leur séparation. Durant ce même temps, Pauline, qui a été mis en congé forcé dû à sa dépression ira en vacances avec sa famille. Nous découvrirons donc aussi tous les problèmes de chaque membre de la famille. Au fil de l’été, est-ce que chacun arrivera à faire la paix avec soi même, mais aussi avec les autres ?

Mon avis sur ce livre est un peu mitigé, puisque je l’ai trouvé assez triste et sombre. Comme par hasard, j’ai lu ce livre en même temps qu’un autre, ce qui m’a permis de ne pas sombrer dans la dépression. Toutefois, je dois préciser que l’auteure a très bien su transmettre son histoire qui est très touchante, nous avons très bien ressentir les émotions des personnes, raison pour laquelle j’ai trouvé ce live un peu trop déprimant. De plus, cela aurait pu passer si nous avions eu un petit quelque chose de plus, avec une grande morale à la fin, quelque chose qui m’aurait marqué. Je me suis quand même noté une jolie réflexion et je vous laisse là-dessus.

« La vie est courte, faut pas perdre de temps à lutter contre des choses auxquelles on ne peut rien. »

Note : 7,5/10

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

4 réflexions sur “Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

  1. Je le trouve sombre et en même temps très fort. Je trouve qu’il est beaucoup plus dans le réel, tout ne finit pas toujours bien. Je retiens de ce livre cette idée de son psy : ce n’est pas parce que la vie ne se passe pas comme on l’aurait souhaité, qu’elle n’est pas belle pour autant. Je crois que c’est mon préféré de cette auteur

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s