À l’ombre de la mine : tome 1 – Jeanne et Kristoff

Par défaut

Auteur : France Lorrain
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 506
Parution : 2018
Genre : Historique

Résumé de couverture

1937. Jeunes mariés, Jeanne et Kristoff Rudenko filent le parfait bonheur dans le village minier de Bourlamaque, en Abitibi. Ne manque que la venue d’un enfant pour compléter ce tableau idyllique. Pourquoi est-ce si difficile? Marek, frère de Kristoff et voisin immédiat, en a déjà trois avec sa femme Charlotte… À la recherche de réponses, Jeanne se culpabilise.

Les deux frères d’origine ukrainienne, malgré des profils diamétralement opposés, ont un objectif commun: découvrir la vérité sur les circonstances du décès de leur père, envoyé au camp de détention pour ressortissants étrangers de Spirit Lake, non loin de là, et assassiné dans des circonstances nébuleuses. Qui l’a tué? Pourquoi?

Mon avis

Je n’ai pas beaucoup lu de livres historiques québécois dans ma vie, alors quand j’ai reçu ce joli tome j’étais très emballé. J’avais aussi hâte de découvrir la plume de France Lorrain, laquelle j’ai eu la chance de rencontrer au salon du livre de Montréal. D’ailleurs, dès les premières pages son écriture m’a charmé, elle a une écriture légère et fluide.

Dans ce premier tome qui se passe à Val d’or (au Québec) en 1937, nous suivons Jeanne et Kristoff. Jeanne est une jeune femme rousse qui est réservée et très religieuse. Elle m’a parfois fait très rire avec ses croyances, même si je sais très bien que ça se passait comme cela dans ce temps-là. Kristoff, un jeune homme d’origine ukrainienne et pas mal moins religieux, a malheureusement perdu son père lorsqu’il était jeune. C’est d’ailleurs son but de découvrir la vérité sur le meurtre de son père. Pendant que Kristoff et son frère Marek partiront à la recherche de meurtrier de leur père, Jeanne sera confrontée à un tout autre problème.

Ce livre nous démontre beaucoup d’enjeux qui étaient très présents dans une vie qui n’est pas si loin que ça de nous. La place de la religion, les conditions de travail dans les mines, l’immigration qui n’était pas toujours bien vue et la place de la femme dans un couple. C’est donc à travers les hauts et les bas que nous suivons le couple, ainsi que le couple de Marek et Charlotte. Pendant que Marek et Charlotte ont enfant par-dessus enfant, Jeanne et Kristoff ne sont pas capables d’en avoir un, ce qui fera des frictions entre les belles-sœurs. Nous passerons donc par plusieurs émotions durant ce livre. Certains personnages m’ont frustré tandis que d’autres faisaient pitié.

Puis, l’auteure a terminé le livre sur une grosse vague d’émotions, plusieurs rebondissements dans la dernière partie du livre qui m’a laissé sous le choc. J’ai maintenant très hâte de lire la suite afin de savoir qu’est qui va arriver à nos protagonistes.      

Note : 8/10

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

Un gros merci

2 réflexions sur “À l’ombre de la mine : tome 1 – Jeanne et Kristoff

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s