Sutures

Par défaut

SuturesAuteur : François-Bernard Tremblay
Éditions : De Mortagne
Nombre de pages : 344
Parution : 2017
Genre : Policier
Résumé de couverture

Montréal connaît des heures sombres.

Après être disparus quelques jours, des gens refont surface… un organe en moins. Ils ne se souviennent de rien, et le mystère plane sur ce qui a pu leur arriver.

Nick Jarvis et sa collègue Julie Montpetit héritent d’une enquête qui les transporte dans un univers qu’ils méconnaissent : hôpitaux, médecins, transplantations…

Forcés de plonger dans l’enfer du trafic humain et du marché noir des organes, ils n’ont pas fini d’être surpris par les nouveaux Frankenstein de l’horreur.

Non, la métropole n’est définitivement plus une ville paisible et sécuritaire où il fait bon vivre.

Mon avis

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, j’ai tout de suite été intrigué, sans compter que l’histoire se passe dans mon coin et que j’aime toujours ça lire un livre en reconnaissant les endroits décrits dans l’histoire. C’est donc avec impatience que j’ai commencé ce livre.

Le prologue de l’histoire nous fait rencontrer deux personnes Magali et Christian, tous deux se réveillent dans une ruelle en ne se rappelant plus ce qui leur est arrivé. Ils ont mal partout et ont perdu 4-5 jours de leur vie. Magali réussit de peine et de misère à rentrer chez eux pour y découvrir qu’elle avait une grosse cicatrice. Dans les deux cas, ils se rendent à l’hôpital. C’est comme ça que les enquêteurs Nick et Julie entrent en scène. De plus, un cadavre est retrouvé avec la même cicatrice. Nous progresserons avec eux sur cette enquête de vol d’organe.

« Si en plus des voleurs, des gangs de rue, des fraudeurs et du crime organisé, on doit se taper le vol de bijoux de famille, on a pas fini ! »

J’ai bien aimé notre duo d’enquêteurs, qui était vrai et divertissant, chacun avec leur caractère, ils ne se laissent pas marcher sur les pieds. Nous avons eu aussi accès à l’histoire des voleurs d’organes. D’ailleurs, malgré le fait que j’aime avoir le point de vue de différents personnages, j’ai eu peur qu’on en sache trop et trop vite et, que l’histoire perdre un peu de son intérêt. Cependant, on se rend vite compte qu’il y a toujours des éléments à découvrir sans compter l’action et les rebondissements qui rendent le livre assez intéressant. Plus ma lecture avançait, plus les pages se tournaient rapidement.

Une histoire bien ficelée avec une grosse magouille qui nous surprend à plusieurs moments. D’ailleurs, ce livre est un très beau clin d’œil à ce qui se passe au Québec (pour certains éléments et non pour le vol d’organes). Puis, l’auteur nous laisse avec une fin réaliste et frustrante.  Un très bon roman policier.

Note : 8/10

 

Ce livre a été lu en lecture commune avec À la page de Suzie, vous pouvez lire sa chronique ICI

 

Un gros merci !!

Éditions_de_Mortagne.svg_

8 réflexions sur “Sutures

  1. Francois-Bernard Tremblay

    Merci des beaux commentaires. En effet, le roman dévoile certains éléments, mais c’est pour mieux voir l’autre versant de la médaille. Comprendre la cruauté du monde… le prochain sera bien différent 🙂

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s