Dali

Par défaut

daliAuteur : Chloé Varin
Éditions : Guy Saint-Jean
Nombre de pages : 208
Parution : 2017
Genre : Témoignage

Résumé de couverture

« Je suis une hypersensible (surprise !), mais, parce que je ne suis pas très expressive, les gens ont tendance à penser que je ne suis jamais de bonne humeur ou que je me fous de tout. Ça leur semble inconcevable que certains d’entre nous ne passent pas leur vie avec un sourire étampé dans la face. À mes yeux, les gens toujours souriants sont suspects. J’ai l’impression qu’ils refoulent quelque chose de très laid. Un genre de monstre sournois, imprévisible, qui attend juste le bon moment, la bonne situation, pour sortir les griffes et attaquer. D’ailleurs à en croire Canal D, les assassins et les tueurs en série sont souvent très gentils… en apparence. Mais je m’égare, tout ce que je veux dire, c’est que les gens trop heureux me font peur. Comme l’animateur culturel de notre école, par exemple. On l’appelait tous Bon Jovial parce qu’il était fan de Bon Jovi (un groupe de rock poche des années 1980) et qu’il était d’humeur joviale au moins dix mois par année, mais ce que l’histoire ne disait pas, c’est: continuait-il à jouer les clowns hyperactifs même en vacances? Ça m’étonnerait. »

Mon avis

Je n’ai jamais lu de livres de genre témoignage ou, avec des faits vécus, alors lorsque ma partner À la page de Suzie m’a parlé de cette collection : C MA VIE, j’ai été très intrigué, de plus comme ce sont de très petits livres, ils sont très faciles à lire alors je me suis lancé et j’ai commencé avec Dali, écrit par une auteure que je connaissais déjà pour avoir lu Les ensorceleuses, petit livre jeunesse que j’avais bien aimé.

« Je ne voulais rien y changer parce que je considérais que ce monde se porterait mieux s’il y avait plus d’hypersensibles comme moi » …Dali

Alors voilà, c’est l’histoire de Dali, une jeune fille de 15 ans hypersensible. Le tout commence chez la psychoéducatrice, qu’elle a dû rencontrer à cause (ou grâce) à son meilleur ami Colin. La psychoéducatrice lui donne un gros cahier rose et lui demande de faire un scrapthérapie, qui consiste à faire du scrapbooking pour exprimer ses sentiments/ses pensées, comme dans un journal intime. Ce soir-là, lorsqu’elle sera devant la télévision, Dali décide sur un coup de tête de bel et bien faire la scrapthérapie. Nous allons par la suite passer au travers de son cahier avec elle qui nous raconte son histoire.

Dans ce livre, il est question d’amitié, de famille, de dépression, de problèmes d’adolescent, en gros plusieurs sujets difficiles, mais le tout est abordé à travers les expériences de Dali. Ce qui rend le livre très intéressant et qui nous fait réfléchir. J’ai passé un excellent moment en compagnie de Dali, elle est très touchante et authentique. C’est donc avec le cœur léger que j’ai terminé ce livre.

Note : 8,5/10

2 réflexions sur “Dali

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s