Everything, Everything

Par défaut

everything,-everythingAuteur : Nicola Yoon
Éditions : Bayard
Nombre de pages : 360
Parution : 2016

Résumé de couverture

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors.

Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.

Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis

J’aime bien lire une petite romance de temps en temps, c’est donc pour cela que j’ai choisi de lire Everything, everything. Le résumé de couverture m’avait beaucoup attirée. En fait, il s’agit d’une histoire d’amour, mais aussi de maladie et bien plus.

L’histoire est très mignonne, mais aussi très triste. J’ai vraiment passé un bon moment. Madeline est une fille très forte d’esprit, malgré ça maladie qui pourrait facilement la rendre dépressive ou lui enlevé le goût à la vie. En effet, qui ne serait pas dévasté de ne pas pouvoir mettre le nez dehors. J’ai donc adoré son comportement, je la vénère même! Puis, il y a Olly, beau et attentionné, le genre que toutes les filles souhaitent rencontrer.

Ensuite, j’ai vraiment aimé le livre qui est très original puisqu’il y a des images, des dessins, des fiches, toute sorte de truc qui fait différent d’un roman normal. Ce livre fait aussi réfléchir, tu te rends compte que ta vie est finalement très belle contrairement à d’autres et qu’il est important de vivre l’instant présent. « La vie est un cadeau, n’oublie pas de la vivre ».

Finalement, le dénouement vous laissera bouche bée. Une histoire qui vaut la peine d’être lue. Je vous conseille fortement ce livre.

Note : 10/10

9 réflexions sur “Everything, Everything

  1. J’ai aussi aimé ma lecture ! Je l’ai trouvée légère, mais en même temps porteuse d’un message universel : celui de profiter de la vie 🙂 Malgré tout, j’ai trouvé la fin un peu trop simpliste, pas toi ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s